Le Temps
séminaire

enseignants : Jiri Benovsky et Isidora Stojanovic
Date & heure : jeudis de 14.00 à 17.00


Dates du séminaire :

Jiri Benovsky :
Octobre : 21
Novembre : 4, 18, 25
Décembre : 2

Isidora Stojanovic :
Janvier : 13, 20, 27
Février : 3


Descriptif :

Première partie (Benovsky) :
Nous existons tous dans le temps, et persistons à travers le temps. Toutes nos expériences et toutes nos pensées sont localisées dans le temps, et durent. Tous les objets qui nous sont familiers et que nous côtoyons dans la vie de tous les jours sont également dans le temps. Mais le temps, qu’est-ce que c’est ? Et que voulons-nous dire en disant que nous existons ‘dans’ le temps, que nous ‘persistons’ à travers le temps, que des événements ‘ont lieu’, que le temps ‘passe’ ? Nous étudierons dans ce séminaire ces questions ainsi que certaines questions reliées : le voyage dans le passé est-il possible ? peut-il y avoir du temps s’il ne se passe rien, s’il n’y a aucun changement ? le temps a-t-il un commencement ? une fin ?

Deuxième partie (Stojanovic) :
"Le temps dans la pensée et dans le langage"
Après nous être intéressés à la nature du temps, nous consacrerons cette deuxième partie du séminaire à la représentation du temps dans la pensée et le langage. Comment le temps est-il reflété dans ce que nous pensons et dans ce que nous disons? Une pensée vraie peut-elle devenir fausse avec le passage du temps? Si, le lendemain d'un événement, on dit que l'événement a eu lieu la veille, exprime-t-on la même chose que si la veille de l'événement on dit qu'il aura lieu le lendemain? Si le futur est indéterminé, nos énoncés qui portent sur les événements futurs ont-ils une valeur de vérité? C'est à ce type de questions que nous nous tournerons, après une première séance consacrée aux logiques modales et temporelles.


Les textes que nous allons étudier dans la première partie du cours (Benovsky) :

  1. J. M. E. McTaggart, "The unreality of time"
    Défenseur : ..., Objecteur : ...
    [téléchargez le texte]

    Lectures supplémentaires conseillées (non-obligatoires) :
    D. H. Mellor, "The unreality of tense"
    [téléchargez le texte]
    D. H. Mellor, "Real Time II", 1998, Routledge. Lire le chapitre 3 "Tokens and times", et tout particulièrement les sections 1 et 2.


  2. Sydney Shoemaker, "Time without change"
    Défenseur : ... Objecteur : ...
    [téléchargez le texte]


  3. David Lewis, "The paradoxes of time travel"
    Défenseur : ..., Objecteur : ...
    [téléchargez le texte]


Plan de la seconde partie :

13 janvier 2011:
une introduction avancée aux logiques modales et aux logiques temporelles ATTENTION: cette séance aura lieu au 29 rue d'Ulm, Salle de réunion du DEC, au RdC du bâtiment principal

20 janvier 2011:
propositions temporelles, le temps et la pensée lectures envisagées: Arthur Prior, "Thanks Goodness That's Over", Papers in Logic and Ethics (Duckworth, 1976), pp. 78-84 James Higginbotham, "Tensed Thoughts." Mind and Language 10, 3 (1995). pp. 226-249 quelques passages sélectionnés dans Der Gedanke de Gottlob Frege

27 janvier 2011:
le temps branchant et les futurs contingents lectures envisagées: Nuel Belnap and Mitchell Green "Indeterminism and the Thin Red Line". Philosophical Perspectives 8 (1995): pp. 365-388 John MacFarlane "Future Contingents and Relative Truth", The Philosophical Quarterly 53 (2003): 321-336

3 février 2011:
le temps dans le langage lectures envisagées: Barbara Partee "Some Structural Analogies Between Tenses and Pronouns in English", Journal of Philosophy 70 (73): 601-609 Marc Moens and Mark Steedman "Temporal Ontology and Temporal Reference" Computational Linguistics 14 (1998): pp. 15-28

Il n'est pas indisponsable d'avoir suivi la première partie du séminaire pour venir à la deuxième partie. Par contre, seules les personnes ayant validé la première partie pourront valider la deuxième (et, ce faisant, le séminaire dans son ensemble). Pour la validation de la 2e partie, il sera possible de choisir entre un travail écrit, consistant d'un compte rendu critique (4-6 pages) d'un des articles proposés (ou, éventuellement, d'un autre article choisi d'un accord commun entre l'étudiant et l'enseignant), et un contrôle de connaissances portant sur la partie plus formelle (logiques temporelles, temps branchant).